TLF en zone de turbulences : d'où vient le malaise ?

La signature de l'accord social et la démission surprise du "tout-juste-nommé" Hervé Le Jeune font des vagues chez TLF, la Fédération des entreprises de transport et logistique de France. Pourquoi ces turbulences ?

Les 5 et 6 octobre, les partenaires sociaux de SeaFrance ont signé une série de protocoles annexés au relevé de fin de médiation approuvé par référendum le 15 décembre, et signé in extremis par la CFDT le 16 décembre. Ces signatures ont de nouveau donné lieu à une épreuve de force entre la direction et la CFDT, majoritaire chez les marins.Pierre Fa, président du directoire, avait alors menacé par écrit les salariés de retour au tribunal de commerce de Paris si tout n'était pas réglé le 6 janvier au soir. L'intersyndicale CGC-CGT des officiers a signé la première. La CGT et la CFDT ont négocié jusqu'au dernier moment.

Publié le: 2010-01-16


Retour au sommaire